Bandeau Festival Couarail Norroy-le-Veneur
Bordure haut

Elève en classe d'antanIl était une fois ... COUARAIL

Culture - Tradition - Art de rue - Conte

Fort de l’accueil chaleureux et enthousiaste réservé à l’édition 2008 du premier « Festival Couarail », l’Association Sports et Détente de Norroy-le-Veneur (ASD), a décidé de s’orienter sur un projet encore plus ambitieux pour les années à venir : Faire des coteaux nord du pays messin un lieu de référence départemental, voire régional, du conte, de l’animation de rue et de la transmission de la tradition ordinaire.
Cette volonté s’articulera en complémentarité avec d’autres lieux festifs existants dans le département tout en proposant un concept original.
Notre objet est de pérenniser à moyen terme (trois ans ou plus) une dynamique, par un projet culturel et financier ambitieux, demandant le partenariat d’autres associations, de collectivités locales et de mécènes.

Le projet « Couarail »

PublicLe projet s’articule autour de deux axes complémentaires. Le premier concerne des actions « couarail » tout au long de l’année, le deuxième le « Festival Couarail ».

Ces deux moments sont en osmose et entrent de plain-pied dans la dynamique de l’Association Sports et Détente de Norroy-le-Veneur qui est de faire de tous les instants de la vie une rencontre. Pour parler, pour grignoter, pour jouer, partager, aimer, critiquer, dire et transmettre, raconter, vivre ensemble…, en résumé faire couarail en lorrain.

ConteuseLe faire Couarail au quotidien

Par ses actions quotidiennes tout au long de l’année, l’ASD assure un cadre de rencontres entre toutes les générations à travers une variété d’activités de détente, de sports et de culture.
L’envie qui anime l’association depuis plusieurs années est d’accroître les moments culturels sans remettre en cause les autres activités dont le bilan après plus de 25 ans d’actions associatives est plus que positif.

Trois types de d’événements sont proposés dans ce projet couarail :

Enfants allant à l'école d'antanCes "faire couarail" à la fois variés et complémentaires seront, chaque année, une porte ouverte au Festival Couarail qui se tiendra le deuxième week-end de juin.

Le Festival Couarail

Ecolier d'antanLe Festival Couarail se tiendra chaque année dans les rues de Norroy-le-Veneur le deuxième week-end de juin (cette année le 13 et 14 juin). Il débutera quelques jours auparavant par une sensibilisation des enfants à l’émotivité des mots contés dans les écoles des quatre communes des coteaux nord de la Moselle.
Il se poursuivra, tout au long du week-end par la convergence de  plusieurs formes de transmission de la tradition ordinaire qui peuvent être regroupées autour de six formes principales :

La première transmission du patrimoine humain traditionnel est orale. il s’agit du faire couarail. Le conte et les arts de la rue sont les deux supports principaux pour lier tradition et générations. Plusieurs lieux dans le village, proposeront des « moments de partage » de nature différente.

PublicLa seconde est la transmission des savoirs et savoirs faire d’antan à travers les vieux métiers …

La troisième forme de transmission s’articule autour de la tradition scolaire, en recréant une classe « d’antan ».


Un quatrième volet transmettrait la tradition festive, avec en parallèle :

La cinquième dimension de notre projet est la transmission culinaire ; Aux fameuses assiettes de cochon de lait, spécialité transmise par Dédé et Marie s’ajoutent le cochon grillé et les crêpés de pomme de terre. Tartes flambées, et grillades, crêpes et gaufres ne manquent pas non plus à l’appel. Tout cela arrosé avec modération.

Sixième forme de transmission, le patrimoine architectural : Le village de Norroy-le-Veneur reste un vestige du passé à ciel ouvert. L’église Saint Pierre, fortifiée et récemment restaurée en est la plus grande preuve. Des circuits/sentiers du patrimoine sont aussi proposés par l’Association du Forum de la Redoute de Lassalle.

L’imbrication de ces transmissions repose sur quelques concepts.

AccordéonisteLe premier concerne les contes et les arts de rue. Ils sont proposés aux petits comme aux grands, le samedi soir et le dimanche tout le long de la journée.

Le deuxième concerne les jeux. A part la pêche pour les tous petits et les quilles pour les grands, tout le monde peut jouer à tout. L’important ce n’est pas d’avoir un bonus, un cadeau ou bien une vie supplémentaire mais c’est de rire, de s’amuser avec les autres, bref de faire couarail.

Le troisième concerne ce que nous appelons « les animations à participation humaine ».  Observons la reconstitution de l’école 1900 avec la participation de l’école primaire, des instituteurs et des élèves. Notons l’histoire de l’Eglise Saint Pierre  fortifiée et sa crypte du XIème siècle. Tout autant qu’avec les artisans montrant ou faisant faire des gestes ancestraux. Instants magiques enfin, avec les animations de rue : troubadours, orgue de barbarie, accordéon, magiciens … alimenteront les festoiements.

A ces animations s’ajouteront cette année :

Bordure bas
Espace privé | Crédits